Les dirigeants face au Covid-19 : quel leadership pour traverser la crise ?

Les dirigeants face au Covid-19 : quel leadership pour traverser la crise ?

Alors que les leaders font face depuis plusieurs années à la complexité croissante du business, ainsi qu’à de nombreuses injonctions paradoxales (croissance vs social, investissements vs dividendes, etc.), ils ont pu être moins fréquemment amenés, en fonction de leur secteur d’appartenance, à appréhender la volatilité et l’incertitude du fameux acronyme VUCA*. Par Olivier Jeglot, Principal au sein du cabinet d’executive search et de conseil aux dirigeants Heidrick & Struggles

 

La situation pandémique actuelle les confronte pleinement à ce monde VUCA avec tous ses tenants amplifiés par la crise sanitaire, sociale et bien sûr économique que nous vivons. Les dirigeants doivent, dès lors, mettre leur casquette de capitaine pour piloter dans la tempête et jongler avec les différentes cellules de gestion de crise, en gardant recul et sang-froid. Cette mission leur demande beaucoup de résilience, de capacités à anticiper, intuiter et activer leur intelligence émotionnelle : tous capteurs grands ouverts pour faire preuve de discernement, d’empathie afin de soutenir, motiver, inspirer et laisser entrevoir, dans la distance, la lumière de la sortie de crise.

Nous retrouvons bien là notre définition de l’agilité, chez nous autres recruteurs et conseillers de dirigeants, comme prédicteur du potentiel d’accélération de la performance et du développement des compétences : les capacités à anticiper via son agilité intellectuelle, à apprendre en permanence en s’appuyant sur une grande curiosité, à accepter de sortir de sa zone de confort en remettant en cause ses pratiques et comportements, à s’adapter grâce à son intelligence émotionnelle et une résilience durable en toutes situations. L’agilité sous ses différentes facettes est finalement LA compétence qui permet aux dirigeants de maintenir une avance par rapport à leurs pairs**.

Son Axialité afin de garder le cap

Mais cette crise et l’espace qu’elle va créer à la fois dans l’agenda, autour de soi et en soi, implique de mobiliser une qualité tout aussi importante que l’agilité pour rester ou devenir un leader susceptible d’avoir un impact positif pour l’ensemble de ses parties prenantes et le monde environnant : nous la nommerons l’Axialité.

En effet, la situation actuelle nous oblige à tester, si l’on n’en est pas encore adepte, le lâcher prise familier aux pratiquants de certains sports, arts martiaux et de la méditation. Développer certes la vigilance, l’intuition et la réactivité, notions recouvertes par l’agilité, mais en restant en harmonie avec les évènements et non en lutte, pour ne pas s’épuiser. C’est cela le lâcher prise : la capacité à être dans le flot, le flux, sans se laisser engloutir. Mais où ce lâcher prise nous mène-t-il si l’on se laisse porter par le cours des événements ? C’est là qu’il convient de travailler son Axialité afin de garder le cap et préserver le sens que nous donnons à notre vie. Suis-je un leader qui réalise l’équilibre exigé par la transition écologique entre l’économie, l’environnement et le social ? Ma capacité d’innovation est-elle à la hauteur du progrès que je souhaite apporter à la société ?

L’Axialité est une attitude et une pratique qui sert à retrouver sa rectitude en se recentrant sur ce qu’il y a pour nous de plus essentiel dans la vie et dans la mission que l’on mène auprès des autres. En ces temps difficiles pour chacun, c’est se focaliser sur « l’indispensable » pour soi et pour l’autre : l’attention, la solidarité, la coopération, la compassion…

Finalement, c’est revenir à nos fondamentaux

À quoi puis-je contribuer ? Qu’est-ce que je souhaite laisser derrière moi ? Quels sont les talents que je possède et que je veux utiliser à bon escient pour aider les autres, la société et pour me réaliser ? Qu’est ce qui me motive réellement, me passionne et me permettra d’être utile ? On en revient ici à la notion de mission de vie, de direction que l’on veut donner à nos actions et donc aux choix que l’on va pouvoir ou devoir faire pour être encore plus aligné avec nos valeurs et la valeur que l’on apporte au monde. Cela répond aussi à la question : Pourquoi suis-je sur cette terre aujourd’hui ? Quelle est ma raison d’être ?

Prendre un temps d’introspection pour répondre à ces questionnements est fondamental pour retrouver son axe et du sens dans la tempête, ainsi que pour affronter l’après et pouvoir être totalement engagé et moteur pour emmener ses équipes avec une énergie renouvelée.

Source: https://www.latribune.fr/opinions/tribunes/les-dirigeants-face-au-covid-19-quel-leadership-pour-traverser-la-crise-843392.html

Formations à La Une

Partagez ..

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur google

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *