La Contribution Du Directeur Financier Aux Priorités Des CEO

Dans l’économie numérique actuelle, le bien-être financier de l’entreprise dépend de la santé de la relation DAF-DSI. L’innovation technologique, du cloud à la mobilité, offre le potentiel nécessaire pour transformer les entreprises. La relation entre directeur financier et CEO a énormément évolué au cours des dix dernières années. Ceci s’explique en partie par l’évolution du rôle du CEO lui-même.

Il interagit davantage avec le public et est aujourd’hui un communicant envers ses actionnaires, ses employées et les médias. C’est pourquoi les CEO s’appuient sur les autres dirigeants tels que les directeurs financiers, directeurs des ressources humaines, directeurs informatiques et autres dirigeants qui prennent des décisions importantes – pour les aider toujours plus. C’est ainsi que le rôle des DAF a très largement évolué depuis plus de dix ans. Ils participent aujourd’hui aux décisions métiers, opérationnelles et stratégiques de l’entreprise tout en supportant les fonctions classiques de la finance.

Il est donc primordial que les directeurs financiers connaissent les priorités des CEO afin de pouvoir continuer à développer leur entreprise. Parmi les priorités identifiées chez les PDG, en voici 5 qui affectent le plus directement les directeurs financiers :

Croissance

D’après l’étude internationale du Gartner « Les Priorités du CEO pour 2018 et 2019 » la croissance figure en tête des priorités des chefs d’entreprise. Bien que cette dernière reste la première priorité du PDG, elle ne représente plus que 40% en 2018 contre 58% en 2017. Cela ne signifie pas que les CEO sont moins centrés sur la croissance, mais qu’ils changent de leviers pour l’obtenir. Notamment leur seconde priorité est axée autour de l’organisation et du développement structurel de l’entreprise qui inclut des actions telles que le développement de nouvelles stratégies, des partenariats d’entreprises et des fusions/acquisitions qui sont des facteurs forts de croissance. Générer la rentabilité est une mesure clé dans toutes les entreprises mais, pour y parvenir, les DAF doivent être en mesure d’effectuer des investissements permettant de développer de la croissance. Les DAF doivent évaluer la manière d’équilibrer la rentabilité avec la croissance et disposer de données fiables pour prendre ces décisions de manière éclairée.

Cette priorité est confirmée par l’étude de PWC Priorités 2018 du Directeur Financier « Oser la transformation », les dirigeants d’entreprises attendent en premier lieu de leur Directeur Financier qu’il joue un rôle de support et de conseil dans l’élaboration de la stratégie de développement, et non plus uniquement sur les choix d’investissement.

Prise de risques et fiscalité

Selon l’étude de KPMG « Growing pains » 2018 Global CEO outlook, un nouvel intérêt pour la fiscalité nationale est l’un des impacts significatifs des politiques de plus en plus de nationalistes. Lorsque KPMG a interrogé les CEO sur la responsabilité de la surveillance du risque fiscal ? 46% ont nommé le DAF, 29% le responsable de l’audit, 25% eux-mêmes. Les entreprises et les technologies évoluent si rapidement que si une entreprise ne prend pas certains risques, elle sera distancée. Les directeurs financiers ont la possibilité d’aider le CEO dans cette mission. Les DAF peuvent utiliser des données internes et externes de l’entreprise pour estimer la nature des risques et les résultats possibles, puis, travailler avec les membres du Comex pour prendre des décisions en limitant les risques.

Gérer les changements de réglementation

Il est certain que la combinaison de l’évolution de l’environnement réglementaire actuel et des systèmes financiers peu flexibles préoccupe au plus haut point de nombreux CEO. En effet, le monde devenant plus complexe, il est impératif de rester en veille des différents environnements réglementaires sur lesquels ils exercent leurs activités. Les directeurs financiers doivent montrer la voie pour guider leur entreprise à travers les changements de réglementation et s’assurer qu’elle peut rapidement gérer ces changements, ce qui nécessite des systèmes financiers flexibles s’adaptant simplement au changement sans nécessité de nouveaux projets informatiques complexes.

Pilotage de la performance

Toujours selon l’étude de PWC Priorités 2018 du Directeur Financier « Oser la transformation », la première priorité des DAF est le pilotage de la performance, ce qui traduit un besoin accru de la Direction Financière d’apporter toujours plus de valeur ajoutée aux métiers. Ceci n’est réalisable que par un rapprochement avec ces derniers et une exploitation des données facilitée par le numérique. Selon cette étude, 89% des Directeurs Financiers souhaitent améliorer leurs reportings et tableaux de bord en intégrant davantage de « data visualisation ». 59% des Directeurs Financiers souhaitent aussi mettre en place des analyses prédictives et prescriptives.

Les CFO doivent travailler pour que les contrôleurs financiers s’investissent dans la compréhension de l’activité qu’ils analysent, au même titre que le CEO s’attache à sensibiliser ses opérationnels aux indicateurs financiers.

Aujourd’hui, les entreprises ont besoin de systèmes de gestion financière capables d’aider les prises de décisions stratégiques. Pour cela, la finance doit faire évoluer sa fonction et réallouer ses ressources dévolues au traitement et au contrôle des transactions afin d’établir une collaboration plus efficace en interne, et ce, à moindre coût.

Tirer parti des nouvelles technologies

Il n’y a aucun doute que les technologies jouent encore un rôle plus important dans la manière dont nous vivons et dont nous travaillons. Dans l’étude Global C-Suite d’IBM, les directeurs financiers signalent que la technologie est un facteur de différenciation critique, tout en citant les technologies mobiles, sociales et cloud comme ayant l’impact le plus significatif sur leur activité. Les directeurs financiers sont conscients que le changement peut être difficile, mais ils doivent aider l’entreprise à avancer en adoptant des systèmes et des technologies modernes. Les entreprises doivent s’émanciper des systèmes traditionnels qui ralentissent le rythme de la croissance et ne fournissent pas les données dont les DAF ou CEO ont besoin.

Le CEO est aujourd’hui sollicité de toutes parts, et ses priorités évoluent de plus en plus rapidement. Le directeur financier peut l’accompagner en rendant l’entreprise plus agile et en tirant parti des nouvelles technologies et ainsi transformer la Finance. Pour cela, le directeur financier doit entreprendre la transformation digitale de l’entreprise en collaboration avec le DSI, DRH et le CEO.

Source : https://www.forbes.fr/business/la-contribution-du-directeur-financier/?cn-reloaded=1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *